top of page
RECIPES: Blog2
  • Susanne

Quelques questions à Sophie, fondatrice de happy maple


"Ce que j'aime dans mon travail, c'est que j'ai si souvent l'occasion de rencontrer des

personnes qui partagent mes idées. Des personnes qui aiment cuisiner et qui attachent de l'importance à des aliments sains et de qualité. C'est tout simplement merveilleux de voir les idées et les recettes qui en résultent. C'est ce qui me motive le plus."


Passionnée par la nourriture saine et le design, Sophie a décidé de lancer une entreprise et a créé happy maple. Vous pourrez lire dans cet article comment elle en est arrivée là, quels sont ses défis et ses motivations, quels succès mais aussi quels échecs l'ont accompagnée dans sa démarche.


Quand est-ce que tu as lancé la marque happy maple et quel est le concept?

En Février 2020. L'idée était de créer une marque Suisse de sirop d’érable bio récolté artisanalement au Québec (Canada) confectionné dans de jolies bouteilles.

Le sirop d’érable n’étant pas un produit ancré dans la culture européenne, nous nous

mettons à cœur d’éduquer et de montrer son utilisation avec des recettes simples de

saison. Nous avons développé 3 goûts de sirop d’érable allant d’un profil léger, cré-meux jusqu’à un profil de saveur prononcée et caramélisée pour des utilisations variées en cuisine ou en pâtisserie. Le sirop d‘érable de happy maple c’est un produit de qualité supérieure, d’origine unique et traçable (la date de récolte est notée sur chaque bouteille) avec des bienfaits naturels. happy maple c’est une marque qui grandit avec sa communauté, qui inspire et s’inspire, qui s’investit pour un quotidien éco responsable, le respect de la nature et pour la valorisation de l’artisanat. C’est aussi une marque qui collabore et se connecte avec des partenaires ayant les mêmes valeurs, qui soutiennent et soulignent l’aspect humain.

Pourquoi est-ce que tu as fondé happy maple?

Quel était ton métier avant de lancer ta marque?

Quels sont les sacrifices que tu as faits?

Quels sont les risques pris?

Qu’est-ce qui te fait vibrer?

Quels sont les obstacles pour arriver à créer et développer ta marque?

Quels étaient les objectifs fixés et ont-ils été atteints?

Où te vois-tu dans cinq ans?


6 vues0 commentaire